Rechercher
 
 
  Plan de gestion des matières résiduelles conjoint  
 
     
 
Une région - un plan de gestion

La MRC des Chenaux, de Maskinongé, de Mékinac ainsi que les villes de Shawinigan et de Trois-Rivières ont délégué à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (Régie) la responsabilité de réviser leur plan de gestion des matières résiduelles. Elles ont également convenu de réaliser un projet de plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) conjoint qui fut adopté en octobre 2015.

Le projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 a été adopté par le Conseil de la MRC des Chenaux, le Conseil de la MRC de Maskinongé, le Conseil de la MRC de Mékinac, le Conseil de la Ville de Shawinigan ainsi que le Conseil de la Ville de Trois-Rivières en octobre 2015.

La Régie a tenu des séances de consultation publique en mars 2016, lors desquelles les citoyens et groupes d’intérêt ont été invités à exprimer leur opinion sur le projet de PGMR.

Suite aux mémoires et commentaires reçus lors de ces séances, la commission chargée de la consultation publique a formulé des recommandations sur le projet de PGMR.

En juin 2016, le projet de PGMR a été modifié et a été transmis au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Une fois le projet ayant reçu un premier avis du MDDELCC, le PGMR a été adopté en aout 2016 par le Conseil de la MRC des Chenaux, le Conseil de la MRC de Maskinongé, le Conseil de la MRC de Mékinac, le Conseil de la Ville de Shawinigan ainsi que le Conseil de la Ville de Trois-Rivières.


Sommaire du PGMR conjoint

Conscientes que des efforts devront être réalisés d’ici 2020, afin de contribuer à l’atteinte des objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, la MRC de Maskinongé, la MRC de Mékinac, la MRC des Chenaux, la Ville de Shawinigan et la Ville de Trois-Rivières proposent un PGMR conjoint comptant un principe directeur qui consiste à favoriser une gestion territoriale des matières résiduelles et les cinq orientations stratégiques suivantes :
  1. Détourner la matière organique de l’enfouissement
  2. Responsabiliser les générateurs
  3. Assurer l’efficience du PGMR (leadership, concertation, collaboration)
  4. Promouvoir les bonnes pratiques et rendre compte des résultats
  5. Encourager la réduction à la source et le réemploi et stimuler la récupération
Pour atteindre ses orientations, 25 mesures sont proposées dont l’implantation d’une collecte des matières organiques qui consiste en la mesure la plus importante.
 
 
 
Documentation
(Cliquez sur le nom du document pour le télécharger)
Plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020
 
 
  Pour information

Sylvie Gamache, conseillère en communication
Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie
819 373-3130, poste 223
sgamache@rgmrm.com
 
 
Copyright 2007 Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie - Tous droits réservés.
Médiazapp